lundi 30 mars 2009

Conseils de travail & Questions du 30.03.09

Texte extrait de Courir (Jean Echenoz, 2008)
Minuit, p. 92-94 de « C’est aussi que depuis sa première grande affaire » à « C’aurait à chaque fois aussi bien collé ».

Le texte a été distribué au cours de mercredi matin 25 mars. Si je ne vous vois pas mercredi 1er avril, vous trouverez des exemplaires de ce texte sur la grande table du hall d’entrée. Je peux vous y rencontrer mercredi entre 9h et 10h.

Ce texte peut faire l’objet d’une explication linéaire que vous pouvez m’envoyer par mail. Il constitue aussi un bon document pour le sujet A2 (« la question du nom propre dans deux œuvres).
Vous pouvez aussi répondre aux questions suivantes, qui sont des pistes pour une explication détaillée :


1. Identifiez le type du texte. S’agit-il d’un récit ? Qu’est-ce-que c’est ?
2. Commentez le point de vue et le statut du narrateur. Quels sont les indices de sa présence ?
3. Montrez en quoi ce texte est à la frontière de l’écrit et de l’oral. Quel est l’effet produit ?
4. Identifiez et interprétez les occurrences du prénom et celles du nom propre.
5. Analysez en détail le passage sur le nom propre « Zatopek » : « Ce nom de Zatopek » à « moteur Zatopek » (rêverie sur le signifiant, usage de la ponctuation, travail du rythme, registre).
6. La réflexion sur le nom propre dans cette page rejoint-elle l’analyse de Bourdieu dans son article sur « l’illusion biographique » ?
7. A la lecture de cette page, quel est selon vous le projet de Echenoz dans Courir ? Comment interprétez-vous le titre de ce « roman » (sous-titre) ?
8. Dans quelle mesure cet extrait nous révèle-t-il certains traits caractéristiques du « biographique français contemporain » ?

Anouchka Vasak
anouchka.vasak-chauvet@wanadoo.fr 

                                                                                                              

Source: Courrier électronique d'Anouchka Vasak - 30.03.2009 à 17h57 -

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire